Pays touristiques \ Chine \ Cité Interdite (Palais de Guugun)

Cité Interdite à Pékin -
- Palais des 24 derniers empereurs de Chine

La Cité Interdite est la seule résidence principale des empereurs de Chine, conservée jusqu'à notre époque. Tous les autres palais impériaux chinois sont en ruine ou ont complètement disparu. À Pékin, vous pouvez voir le palais d'été des empereurs, mais c'était plus un lieu de repos qu'une résidence permanente de monarques.

La Cité Interdite a été le lieu de travail et de résidence des empereurs chinois des dynasties Ming et Qing au cours des 500 dernières années - de 1421 à 1912. En 1917, le pouvoir impérial en Chine est à nouveau rétabli et la Cité interdite redevient le centre politique du pays. Mais cette restauration ne dura que deux semaines, après quoi l'empereur fut renversé. La Cité Interdite a perdu sa fonction politique pour toujours.

Contenu:

Introduction

À l'époque des empereurs, seule l'élite pouvait entrer dans la Cité interdite et seulement dans l'après-midi. La nuit, seul l'empereur lui-même, ses concubines et ses eunuques pouvaient être à l'intérieur. La raison de cette règle est simple: il fallait être sûr que les enfants de l'empereur sont les enfants de l'empereur. Tout homme pris dans le palais la nuit a été tué.

Главный зал в Запретном городе

Maintenant, la Cité Interdite n'est plus aussi interdite qu'auparavant. Il est ouvert aux touristes et peut rivaliser pour la première place dans la liste des attractions les plus populaires de Beijing .

Cependant, pour les touristes russes, l'objectif principal à Pékin est la Grande Muraille de Chine . Cité interdite nous savons mal, et nous allons essayer de régler cet état de choses. Nous en parlerons le plus intéressant - histoire, chiffres et faits, nous décrirons les itinéraires touristiques les plus populaires et les bâtiments intéressants. Commençons par le titre.

Titre

En Chine, la Cité Interdite s'appelle "Zi Zhin Chen".

Le premier mot "Z" se traduit par "violet", ce qui, bien sûr, n'a rien à voir avec la couleur. Cette référence à "l'étoile violette", que nous avons l'habitude d'appeler "l'étoile polaire". Dans l'ancienne astrologie chinoise, on croyait que cette étoile est la résidence de l'empereur du ciel. L'empereur de Chine est le fils du ciel et l'étoile polaire le protège. Dans ce contexte, le mot "Zi" peut être traduit par "impérial".

Le deuxième mot "Zhin" est traduit par "interdit" ou "interdit". Le troisième mot "Chen" est traduit par "une ville entourée d'un mur".

Le second nom sonne comme "Gugun", qui se traduit par "L'ancien palais". Ce nom est apparu au début du XXe siècle, lorsque le pouvoir impérial en Chine a été déposé.

Cité Interdite "en chiffres"

La longueur de la Cité Interdite est de 961 mètres, largeur - 753 mètres. La superficie totale est de 72 hectares. Sur de nombreuses pages sur Internet, il est dit que la Cité Interdite est le plus grand complexe de palais du monde.

Il est difficile de dire à partir de quels chiffres cette conclusion a été tirée. Si l'on considère la superficie totale des locaux, il ne s'agit que de 150 000 mètres carrés. Par exemple, au palais de Hofburg à Vienne, la superficie des locaux est de 240 000 mètres carrés. Pour cet indicateur, la Cité Interdite est seulement à la 8ème place.

Si nous estimons la superficie totale du territoire, alors la Cité Interdite est encore plus loin dans la liste des leaders. Par exemple, la superficie du seul «parc inférieur» du palais Peterhof à Saint-Pétersbourg est de 102 hectares, soit plus que la totalité de la Cité interdite.

Qui et comment a mis la Cité Interdite au premier rang d'une note? Maintenant, plus trouvé, mais il y a un soupçon que cela a été fait à des fins publicitaires.

Le palais est entouré d'une muraille de 10 mètres de haut et 8,5 mètres de large. Derrière le mur se trouve un fossé de 52 mètres de large, sa longueur totale est de 3800 mètres. Ce fossé est appelé "Golden Waters". Dans les coins de la Cité Interdite, il y a 4 tours de guet (un mur, un fossé et une tour dans la petite galerie de photos à droite). Comme vous l'avez remarqué, les empereurs chinois ont pris littéralement la phrase "ma maison est ma forteresse".

Cependant, dans l'histoire de la Cité Interdite, il n'y avait pas de situation où il fallait protéger les murs avec des armes en main. Les captures de la Cité Interdite étaient seulement trois. La première fois, il a fallu que les rebelles en 1644, puis les Mandchous en 1644, et pour la dernière fois en 1860, il comprenait des troupes anglo-françaises pendant la deuxième guerre de l'opium. Les trois fois que la Cité Interdite s'est rendue sans combattre, c'est juste que personne ne l'a défendue.

À l'intérieur, il y a 980 bâtiments de différentes tailles. Selon la légende, le constructeur de la Cité interdite, l'empereur Yongle, a ordonné d'organiser 10 000 chambres. Mais dans un rêve, l'empereur du ciel lui-même lui apparut et déclara qu'il y avait 10 000 chambres dans son palais, et que le souverain terrestre ne pouvait être égal au souverain du ciel. Yunle a ordonné de faire moins de 10 000 pièces, et les constructeurs ont rendu le plafond de l'une des pièces très bas. Il s'est avéré que dans la Cité Interdite 9.999.5 chambres.

En fait, les salles ici sont de 8 à 9 000. Le chiffre exact dépend de la méthodologie de comptage. La version officielle des scientifiques chinois est de 8 704 chambres. La version officielle de l'encyclopédie européenne - 8 886 chambres.

Selon la version officielle, la construction a duré 14 ans - de 1406 à 1420. Cependant, dans l’ancienne chronique, il existe un tel record: "La construction a commencé la 15ème année de l’ère Yongle", c’est-à-dire que la construction a commencé en 1417 et que tout le processus a duré 3,5 ans. Le reste du temps a été consacré à l'extraction et au transport des matériaux de construction.

Beaucoup d’historiens s’opposent à cela, arguant qu’il était impossible de construire un aussi grand complexe de bâtiments en 3,5 ans. Nous espérons qu'à l'avenir, de nouvelles sources seront à notre disposition et nous apprendrons la vérité.

Histoire sanglante de la cité interdite

Jusqu'au milieu du XIVe siècle, la ville de Khanbalyk, capitale de la Chine sous la dynastie des Yuan, se trouvait sur le site de Beijing. Les empereurs de la dynastie Yuan étaient des Mongols et Khan Khubilai, le petit-fils de Gengis Khan, le fonda.

La ville de Khanbalyk a été construite par les meilleurs architectes de Chine et d'Asie centrale. Ses luxueux palais impériaux devinrent célèbres au-delà de la Chine, mais ne durèrent pas longtemps. La dynastie des Yuan règle moins de 100 ans.

Первый император династии Мин Чжу Юаньчжан

Les empereurs de Yuan s'intéressaient trop à la culture chinoise et les tribus des steppes cessaient d'y reconnaître leur "propre". D'autre part, les Chinois eux-mêmes continuaient à les considérer comme des esclaves. Ayant perdu son soutien, la dynastie des Yuan est tombée à la suite d'un important soulèvement de libération des bandages rouges. Les rebelles ont pris la ville de Khanbalyk en 1368.

Le chef des rebelles Zhu Yuanzhang est devenu le premier empereur de la nouvelle dynastie Ming. Sur la gauche, vous voyez une photo de la série "The Emperor", qui raconte ces terribles événements pour la Chine. La série a été diffusée à la télévision chinoise en 2008.

Zhu Yuanzhang a presque complètement effacé Khanbalyk de la surface de la terre. Les palais impériaux ont été pillés et détruits. C'est sur leurs motifs que la Cité Interdite sera ensuite construite. La ville de Khanbalyk a été rebaptisée Beypin, qui se traduit par "le nord pacifié" ou "le nord calme", ​​et la capitale a été déplacée au sud de la ville de Nanjing.

L'empereur Zhu Yuanzhang avait 26 fils. Nous ne parlerons pas de tous maintenant, seulement deux d’entre nous sont intéressés. Le premier fils de l'impératrice Zhu Biao, héritier du trône, vivait à la cour de Nanjing.

Les fils plus jeunes, selon la tradition, ont été nommés pour diriger les petites provinces de la province à «ne pas avoir de sous-pied». Le quatrième fils de l'empereur Zhu Yuanzhang et de l'impératrice Ma s'appelait Zhu Di, il devint le chef de la région nord de Yan avec sa capitale à Beypin.

Статуя императора Юнлэ у его гробницы около Пекина

En arrivant à Beypin, Zhu Dee a trouvé la ville dans un état déplorable: la faim et les épidémies font rage, et toute la région a subi des raids de la part des Mongols et d'autres nomades.

Zhu Di s'est révélé être un administrateur actif et général. Il a vaincu les Mongols, renforcé la Grande Muraille de Chine, établi la vie des gens. Dans tout cela, il a été aidé par son beau-père Xu. Oui, Zhu Di lui-même était très jeune à l'époque. Sur la droite, vous voyez une photo de la statue en bronze de l'empereur Zhu Di près de sa tombe près de Beijing.

Plus important encore, Zhu Di a acquis un profond respect et le soutien de la population de la province de Yan, et ces terres sont devenues son bastion fiable à l’avenir.

En 1392, un événement désagréable s'est produit dans la capitale: le premier fils de l'empereur et l'héritier Zhu Biao sont morts, tandis que l'empereur Zhu Yuanzhang était toujours en vie. Le fils aîné de Zhu Biao et le petit-fils de Zhu Yuanzhang, le prince Zhu Yunwen, ont été nommés héritiers. Il est devenu héritier à l'âge de 10 ans.

En 1398, l'empereur Zhu Yuanzhang lui-même mourut et Zhu Yunwen, âgé de 16 ans, monta sur le trône. Zhu Di est allé de Beypin à Nanjing pour pleurer son père et participer aux funérailles. Zhu Di est allé avec un grand détachement de soldats, mais la façon dont il a bloqué les troupes impériales. Zhu Di ne s'est pas impliqué dans le combat, car ses trois fils étaient dans la capitale en otage. Zhu Di a reculé, mais seulement pour un moment.

Le nouvel empereur Zhu Yunwen n'a pas pris de décisions indépendantes, il a été gouverné par d'autres personnes. Immédiatement après l'adhésion, la répression a commencé. La persécution des fils de l'ancien empereur, l'oncle Zhu Yunwen, a commencé. Certains ont été rétrogradés aux roturiers, certains ont été forcés de se suicider, d'autres ont été envoyés en exil.

Император Чжу Ди - кадр из сериала

Zhu Di a triché - fait semblant d'être malade et a ensuite dépeint la folie. Sous prétexte de dire au revoir à son père, ses fils lui ont été envoyés de la capitale. Les otages étaient en liberté et Zhu Di n'avait aucun obstacle sur le chemin du pouvoir.

En 1399, Zhu Dee déclare à tout le pays que l'empereur Zhu Yunwen agit sous la pression de conseillers maléfiques et demande la démission de tous les ministres. Naturellement, les conseillers de Zhu Yunwen n’y sont pas allés et une véritable guerre civile a éclaté dans l’histoire en tant que «compagnie militaire de Jinan».

Personne ne voulait se battre pour l'empereur Zhu Yunwen, et déjà en 1402, les troupes de Zhu Di se sont approchées de Nankin. Ils n'ont pas eu à prendre la ville d'assaut, les habitants leur ont ouvert les portes. Le palais impérial a complètement brûlé et l'empereur Zhu Yunwen est mort en feu avec sa femme et son fils nouveau-né. Qui sait, s'il n'y avait pas ce feu, alors la Cité Interdite n'aurait peut-être pas été construite.

Depuis la mort de l'empereur, Zhu Di s'est déclaré un nouvel empereur, il a déclaré une nouvelle ère de "Yongle", qui se traduit par "le bonheur éternel". Chaque empereur de Chine a déclaré son époque et nous connaissons de nombreux empereurs chinois précisément par le nom de l'époque et non par le vrai nom. En particulier, notre héros est plus souvent appelé "Emperor Yongle".

Maintenant, de nombreux lecteurs ont conclu que Zhu Di était un noble dirigeant, renversé un tyran et libéré le pays de la répression. Rien de tel! Il a lancé une nouvelle vague de terreur.

Zhu Dee n'a pas hérité du trône, mais a usurpé le pouvoir. Beaucoup ne l'ont pas reconnu comme un empereur légitime. Il a immédiatement exécuté tous ceux qui doutaient et tous ceux qui pouvaient l'empêcher. Nous avons dit que le jeune empereur précédent est mort dans un incendie avec sa femme et son deuxième fils, mais il a également eu le premier fils, dont le nom n'a pas été préservé par l'histoire. Ce fils a été emprisonné et a vécu en prison pendant 55 ans de sa vie.

Копье из древнего Китая

Les intellectuels locaux, les érudits confucéens, ont le plus souffert. L'un d'eux a essayé de tuer Zhu Di, c'était le censeur en chef nommé Jin Qin. À l'une des séances, il a attaqué Zhu Di avec un couteau, mais a été désamorcé par les gardes. Après cette tentative de répression, le caractère de cet "enfer" a été accepté.

Tous les scientifiques qui ne reconnaissaient pas la légalité du pouvoir de Zhu Dee ont été tués avec leurs familles. Zhu Di n'a pas regretté les femmes et les enfants. Dans l'histoire est venu le scientifique Hang Xiaoru, qui a refusé d'écrire une ode élogieuse au nouvel empereur. Sa famille a été exécutée avant la 10ème tribu. C'est-à-dire sa famille, tous ses cousins, ses cousins, etc. Au total, 873 personnes ont été exécutées dans son cas! Une telle terreur terrible que l'histoire de la Chine ne connaissait pas avant Zhu Dee, et cela ne s'est plus produit.

Le deuxième groupe qui a souffert était les eunuques des empereurs précédents, presque tous ont été tués. Seuls quelques eunuques ont réussi à s'échapper à temps. Les victimes des répressions de Zhu Dee ne sont pas exactement calculées maintenant, mais le projet de loi va à des centaines de milliers de personnes.

En 1403, Zhu Di réalisa que ses efforts étaient vains. Peu importe le nombre de personnes qu'il a exécutées, il n'est pas reconnu comme un empereur légitime à Nanjing. Il ressent un danger ici, mais quitter la capitale signifie admettre sa défaite. Il décide de déplacer la capitale à Beypin, où il est aimé par la population, et il est prêt à reconnaître l'empereur. Beypin devient la capitale et est rebaptisée Bejin, qui se traduit par "la capitale du nord". Officiellement, la décision de déplacer la capitale a été prise le 13e jour du 1er mois lunaire en 1403.

Деревянное сочление древней китайской архитектуры

Dans le nouveau Pékin, il n'y a pas de palais impérial et Zhu Di commence la construction la plus ambitieuse de sa vie: la Cité Interdite. En passant, les clous n’ont pas été utilisés en Chine à cette époque. Tout comme en Russie, des jonctions spéciales ont été utilisées ici (sur la photo de gauche).

Déjà au début de la construction, le destin de la Cité Interdite et de Zhu Di lui-même était "suspendu par un fil". Tamerlane lui-même a déménagé en Chine, il a dirigé l'armée la plus forte du monde et son objectif était la Chine du Nord et Beijing. Heureusement pour les Chinois, Tamerlan est mort au tout début de la campagne et la guerre n'a pas eu lieu.

La construction a commencé avec l'achat de matériaux de construction. La Cité Interdite a commencé à construire sur le site des anciens palais des Empereurs Yuan, et certains des matériaux ont été prélevés sur les ruines de ces structures. Bien sûr, cela ne suffisait pas.

Le palais a été construit avec les matériaux les meilleurs et les plus chers. Pour les bâtiments en bois, un nanma d'arbre a été choisi - l'espèce de bois la plus précieuse. À cette époque, cet arbre ne pouvait être trouvé que dans les forêts vierges des provinces occidentales du pays. La majeure partie de ce bois était extraite au Sichuan.

Dans ces forêts vivaient des léopards et d'autres prédateurs, en abondance, des serpents et des insectes venimeux. De nombreux travailleurs sont morts de blessures et de maladies. Les chroniques décrivent l'extraction du bois nananu donc: "les montagnes ont pris 1000 personnes et n'en sont retournées que 500". Des milliers de personnes sont mortes lors de ces préparations.

La livraison des grumes a été effectuée le long des rivières, entravant la pêche et obligeant de nombreux Chinois à mourir de faim.

Maintenant, vous ne verrez pas ces bâtiments à partir de l'arbre nanmu. La Cité Interdite a brûlé plusieurs fois et elle a été reconstruite. Au cours de la reconstruction, du bois moins précieux a été utilisé.

Мраморный камень в барьльефом в Запретном городе

La pierre était un peu plus facile. Le marbre a été extrait dans le sud-ouest de Pékin, les carrières locales fonctionnent toujours. Mais pour la Cité Interdite, non seulement de petites pierres, mais aussi des monolithes géants étaient nécessaires.

Par exemple, devant la salle de l'harmonie suprême, se trouve une pierre de 16,5 mètres de long, 3 mètres de large et 1,7 mètre d'épaisseur. Son poids est de 250 tonnes. Elle frappe l’imagination des touristes avec sa taille et un superbe bas-relief avec des dragons (photo de droite). De nombreux guides disent que l'on ne sait toujours pas comment il pourrait être livré à la Cité Interdite. En fait, la construction de la Cité interdite était bien documentée et nous savons exactement comment elle a été amenée ici.

De la carrière de Fangshan à la Cité Interdite, une route longue de 70 kilomètres a couru. Un puits a été creusé le long de cette route tous les 50 mètres. À l'automne, avant le froid, l'eau était déversée par ces puits. Quand les gelées sont arrivées, la route a gelé et s'est transformée en une énorme patinoire. Sur cette patinoire, un morceau de marbre de 250 tonnes a été amené à la Cité Interdite. Le transport a pris 28 jours.

Stone a traîné 20 000 travailleurs et 10 000 mulets, ce qui peut être considéré comme un chiffre tout à fait plausible. Au total, 100 000 travailleurs et 60 000 soldats travaillaient dans les carrières. Notez, quel rapport inhabituel - 1 soldat par 2 travailleurs. Les prisonniers travaillaient probablement dans les carrières.

Au total, environ 1 000 000 de travailleurs de différentes spécialités ont participé à la construction. Si vous prenez tous les bûcherons, les fusées, les chargeurs et les gréeurs, maîtres de différentes spécialités, alors le chiffre semble tout à fait plausible. A titre de comparaison, la pyramide de Khéops a été construite par 100 000 personnes, une figure donnée par l'historien Hérodote. Les reconstructions et modèles modernes montrent que les constructeurs des pyramides égyptiennes ne comptaient pas plus de 30 000 personnes.

Труба императорской кухни Запретного города

La Cité Interdite est devenue un chef-d'œuvre architectural de son époque. Sa base est constituée de quinze couches de pierre, ce qui a empêché la possibilité de saper. Sous la base se trouve un système de tuyaux pour le chauffage à la vapeur.

Toutes les sources de feu à ciel ouvert ont été prises à l'extérieur de la Cité Interdite pour des raisons de sécurité incendie. Seulement dans la cuisine impériale (photo de gauche) a été autorisé à utiliser le feu. Cependant, ces mesures n'ont pas sauvé le palais de nombreux incendies.

Alors que la construction était en cours, l'empereur n'était pas obligé de rester les bras croisés. La menace des Mongols et des autres nomades persistait. L'empereur Zhu Dee a traversé deux fois la Grande Muraille de Chine avec l'armée pour mettre fin à ce problème.

Au cours de cette période, une autre construction grandiose de Zhu Di a commencé. En 1407, l'épouse bien-aimée de l'empereur, l'impératrice Xu, mourut. Zhu Di a pensé à la vie après la mort et a organisé une expédition dans la banlieue de Pékin afin de trouver l'endroit idéal pour la future tombe pour lui et sa femme. Ainsi sont apparus les tombeaux de la vallée de la dynastie Ming , que nous recommandons également aux touristes de visiter. Il y a le tombeau de l'empereur Zhu Di (Yongle), mais il est toujours scellé. Mais une autre tombe de l'empereur Wanli a été ouverte, elle est accessible pour la visite.

En 1421, la construction de la Cité Interdite fut achevée. En l'honneur de cet événement, une grande amnistie a été déclarée. Tous les prisonniers qui ont travaillé sur le projet ont été libérés. Les travailleurs libres étaient exonérés d'impôts.

Молнии ударили в Запретный город

Une autre légende intéressante concerne le sort de la Cité Interdite. L'empereur a convoqué un fonctionnaire nommé Hu, qui savait prédire l'avenir. Zhu Dee (Yongle) a demandé au fonctionnaire de prédire l'avenir de la Cité Interdite. Hu a répondu que le 8ème jour du 4ème mois de l'année suivante, un incendie se produirait dans la Cité Interdite. L'empereur était en colère et a ordonné à Hu d'être emprisonné, promettant qu'il l'exécuterait si le feu ne se produisait pas.

Dans la communauté universitaire, cette légende n'est pas considérée, mais le fonctionnaire Hu est considéré comme un personnage de fiction. Mais le feu lui-même en 1423 est un fait historique, des éclairs ont frappé les principaux pavillons de la cité interdite.

Pour nous, les gens du 21ème siècle, il n’ya rien de mystique à ce sujet, mais pour les anciens Chinois, cela signifiait beaucoup. Nous avons déjà dit que Zhu Di (Yongle) était un usurpateur du trône. Les éclairs étaient une punition pour le ciel - preuve de son pouvoir illégal. Pour l'empereur, c'était un coup, il est tombé dans une dépression. Déjà en 1424, lors de la prochaine campagne contre les Mongols, Zhu Di (Yongle) mourut. La cause du décès s'appelle une crise cardiaque.

La Cité Interdite a pris des milliers de vies et sa dernière victime était son constructeur, l'empereur Zhu Di (Yongle).

500 ans avant 1912, la Cité Interdite était la résidence principale des empereurs chinois des dynasties Ming et Qing. Il y avait des intrigues, des incendies, des bâtiments reconstruits et ont changé leurs fonctions. Nous parlerons de tout cela plus tard au cours de cet article.

Comment s'y rendre

Lisez notre article " Cité Interdite: Où trouver et comment s'y rendre "

L'entrée principale de la cité interdite se trouve du côté sud. Vous entrerez à l'intérieur de la place Tiananmen . Le voyage à la Cité Interdite est pratique à combiner avec la visite d'autres attractions de la place Tiananmen.

La première chose que nous recommandons est d'aller au mausolée de Mao Zedong , car il fonctionne le matin de 8h00 à 12h00. Vous pouvez également regarder le musée national de Chine ou la salle du peuple . Mais nous voulons vous avertir que le musée national est très grand, et si vous voulez tout voir, il n'y aura pas assez de temps pour visiter la Cité Interdite. Un jour peut suffire à inspecter toutes ces attractions, mais seulement en mode "galop over Europe".

Combien coûte le billet?

Двойной билет в Запретный город

De novembre à mars: 40 yuans par visiteur.

D'avril à octobre: ​​60 yuan chinois par visiteur

Pour accéder à certains bâtiments, des frais supplémentaires de 10 yuans peuvent être facturés.

Il est curieux que deux visiteurs reçoivent ici deux tickets, mais un double ticket. Vous pouvez le voir sur la photo à droite. Pourquoi est-ce fait? Nous ne comprenons pas

Heures d'ouverture

De 8h30 à 16h30 de novembre à mars. De 8h30 à 19h00 d'avril à octobre.

Le lundi, la Cité Interdite est fermée aux visiteurs, sauf dans les cas suivants:
- fêtes nationales
- Vacances scolaires d'été du 1er juillet au 31 août

Avant de visiter la Cité Interdite

À l'intérieur, il est interdit d'avoir des allumettes ou des briquets, telles sont les exigences de la sécurité incendie. Si vous avez un briquet coûteux, laissez-le dans la chambre d'hôtel. Si vous utilisez pas cher, préparez-vous à vous en séparer pour toujours.

Служба безопасности дворца Гугун

Rappelez-vous que vous ne devriez pas essayer de toucher quelque chose avec vos mains et, en particulier, essayer de rompre un morceau de la Cité Interdite pour vous en souvenir. À l'intérieur, vous ne verrez ni policiers ni gardes, mais cela ne signifie pas qu'ils ne sont pas là. Ils travaillent juste en civil. Si vous regardez attentivement, ils peuvent être distingués des touristes ordinaires. Voir la photo à droite.

Si vous allez regarder la Cité Interdite en été, faites le plein d'eau, car il n'y a pas de café, de restaurants ou de magasins à l'intérieur. Si vous partez en automne ou en hiver, alors habillez-vous chaudement, pour vous protéger du froid à l'intérieur de nulle part.


Quel est le temps de planifier une visite?

Cela dépend de quel programme vous voulez voir la Cité Interdite. Il y a plusieurs options:

Карта Запретного города

1. Inspection des bâtiments de l’axe central - 1-2 heures.

2. Inspection des bâtiments de l'axe central et de quelques bâtiments adjacents intéressants - 3-4 heures.

3. Visiter toute la Cité interdite - toute la journée

Nous ne décrirons pas la visite de toute la Cité Interdite, car elle sera inintéressante pendant longtemps et la grande majorité des touristes. Nous nous concentrerons uniquement sur les deux premières options.

Sur la gauche, vous voyez une carte où nous avons indiqué les bâtiments les plus intéressants par leur nombre. Les objets sur l'axe central sont numérotés de 1 à 10. Lieux intéressants supplémentaires de 11 à 14.



Inspection des bâtiments de l'axe central

C'est le programme touristique le plus populaire, 95% des touristes regardent la Cité Interdite. En chemin, vous verrez les 9 bâtiments principaux du palais et du jardin impérial.

La porte du midi (ou les portes de Woomen) (1)

Au total, dans la Cité Interdite, il y a quatre portes. Un seul d'entre eux est utilisé pour entrer dans les visiteurs - c'est la porte sud. À toutes les époques de l'existence de la Cité interdite, ils servaient d'entrée principale au palais.

Les portes ont cinq portes - trois au centre et deux portes latérales. Les portes latérales étaient utilisées par le personnel de maintenance et maintenant elles sont fermées. Sur les trois portes centrales, les fonctionnaires, les membres gauches de la famille impériale et la grande porte centrale ne pouvaient passer que la droite, mais il y avait deux exceptions.

La première exception a été faite uniquement pour l'impératrice et une seule fois - le jour du mariage. La deuxième exception a été faite une fois plusieurs années pour les gagnants de l'examen impérial. Les touristes nous recommandons de passer par la porte centrale. Sentez-vous empereur.

Les touristes doivent faire attention aux rivets sur les portes. Au total, il y a 9 rangées de rivets et 9 colonnes (vous pouvez compter sur la photo dans la galerie à droite). 9 est le chiffre porte-bonheur de l'empereur, et dans la cité interdite, vous le rencontrerez constamment.

La taille des portes de midi - elles font 35 mètres de haut, ce qui équivaut à une maison de 11 étages. Au sommet, il y a 5 tours, appelées "tours du phénix". L'ensemble du design rappelle vraiment cet oiseau mythique.

Sur les bords de la tour centrale ont été installés les principaux cloches et tambours de Beijing. Les cloches ont sonné chaque année, annonçant le départ de l'empereur au temple du ciel , les tambours ont été battus lorsque l'empereur est parti pour le temple des ancêtres. Lors des cérémonies les plus importantes, les cloches et les tambours ont sonné simultanément, informant sur le couronnement ou le mariage de l'empereur.

Les portes de midi étaient le lieu de "communication" entre le pouvoir et le monde. Ici, de nouvelles lois ont été officiellement déclarées, l'empereur a salué les sujets en vacances, a défilé et a examiné les punitions des fonctionnaires coupables.

Portes de l'harmonie suprême (Taihimen) (2)

Après les portes de midi, vous atteindrez une grande place - la cour extérieure de la cité interdite. Il y a un canal d'eau "Inner Golden River", à travers lequel cinq ponts sont dirigés. Les règles de passage à travers ces ponts étaient complètement analogues aux règles des portes de la porte de midi.

Ce canal avait plusieurs fonctions. Le premier est la source d'eau en cas d'incendie, le second est une barrière naturelle pour les attaquants en cas d'attaque de la Cité Interdite. Les touristes doivent faire attention aux balustrades des ponts, décorées de figures de dragons et de phénix - symboles de l'empereur.

Les briques du trottoir constituent un autre point intéressant de cette place. Ces briques sont fabriquées par une technologie spéciale, elles produisent un son agréable lorsque vous les montez. Cette propriété de couvrir la place a presque disparu, mais à certains endroits, ce son peut encore être entendu.

L'attraction principale de la place est deux lions de bronze géants. Le lion droit tient une sphère sous la patte, symbolisant l'autorité de l'empereur, qui s'étend au monde entier. La lionne gauche tient un lionceau sous la patte, symbolisant le bien-être et la fertilité de la famille impériale. Les Chinois croient que de tels lions protègent la maison des mauvais esprits et attirent les bons. Naturellement, ces lions sont les plus grands de Chine.

Derrière les lions se trouvent les portes de l'harmonie suprême. Le nom "porte" est une convention, en réalité, c'est un véritable pavillon. Il était utilisé dans tous les cas où quelqu'un ne voulait pas être autorisé à aller plus loin, mais une rencontre avec l'empereur était nécessaire. Par exemple, les réceptions d’ambassadeurs étrangers ou la cour impériale.

Salle de l'harmonie suprême (Tayhidian) (3)

En passant par les portes de l'harmonie suprême, vous atteindrez la plus grande place de la Cité Interdite - 30 000 mètres carrés. Derrière elle se dresse le Hall of Supreme Harmony - le bâtiment principal de la Cité Interdite.

C'est le "coeur" de la Cité Interdite. C'est ici que l'empereur a reçu des fonctionnaires et des généraux, ici toutes les cérémonies et célébrations les plus importantes ont eu lieu. La salle est sur une base de marbre à trois niveaux. Vers le haut, deux grands escaliers mènent. Au centre, une dalle de marbre de 250 tonnes, que nous avons déjà dite ci-dessus, ornée de bas-reliefs avec des phénix et des dragons.

La hauteur du bâtiment est de 37,5 mètres et pendant longtemps, le Hall of Supreme Harmony était le plus haut bâtiment de Beijing. La loi était interdite de construire des bâtiments au-dessus. Quand on regarde la salle de l’harmonie suprême, on ne pense même pas que ce bâtiment est grand avec une maison de 12 étages.

L'architecture traditionnelle de la Chine n'a jamais cherché à devenir gigantiste. L'harmonie de la taille, de la forme et du contenu est l'objectif principal des anciens architectes chinois. Et pour être honnête, ils l'ont fait parfaitement.

Certains sites sur Internet ont écrit que le Hall of Supreme Harmony est le plus grand bâtiment en bois du monde. Bien sûr, ce n'est pas le cas. Le stade "Odate Zhukai House" au Japon a une hauteur de 52 mètres et une superficie de 25 000 mètres carrés. En comparaison avec lui, le Hall of Supreme Harmony est un bébé.

Même avant la salle de l'harmonie suprême, les touristes verront beaucoup de choses intéressantes. Faites attention aux énormes réservoirs d'eau - une autre mesure de la sécurité incendie. Encore ici, les principaux cadrans solaires de la Cité Interdite. Ici aussi, vous pouvez voir des colonnes de pierre très intéressantes, semblables aux lumières, qui servaient de dépositaire des étalons et des poids de mesure.

La salle de l'harmonie suprême a une largeur de 64 mètres et une profondeur de 37,2 mètres. La superficie est de 2381 mètres carrés. Le toit est tenu par 72 colonnes - 6 rangées de 9 pièces. Remarquez, et ici le numéro 9 est utilisé - un symbole du pouvoir impérial.

À l'intérieur se trouve le trône impérial principal. On l'appelle le trône de l'harmonie suprême. Les touristes ont du mal à le regarder, car l'intérieur est sombre. Dans la salle de l'harmonie suprême, plus de quatre portes sont rarement ouvertes et la lumière est insuffisante. La porte centrale est très rarement ouverte et le trône doit être vu en biais. De plus, à cet angle, le trône est bloqué par des colonnes. Dans la photo de droite, vous pouvez voir à quel point cela a l'air triste.

Il y a beaucoup de gens qui veulent voir le trône et il y a toujours un besoin de «percer» les portes ouvertes. En semaine, c'est tout à fait possible, mais en un jour de congé, c'est un exploit épique. D'où la conclusion: n'allez pas à la Cité Interdite les week-ends et les jours fériés. Le week-end à Beijing, il vaut mieux se rendre sur les marchés de Wangfujing ou de Malindao ou se promener dans les centres commerciaux du quartier de Sidan . Les attractions culturelles de nos jours sont toujours bondées de visiteurs.

En plus du trône, on peut voir à l'intérieur six colonnes dorées ornées de bas-reliefs avec des dragons. Ces colonnes sont un peu mieux vues (voir la photo à droite). Sur le toit, juste au-dessus du trône, se trouve un grand dragon d'or jouant avec une perle. Il y a une légende que si quelqu'un usurpe le trône, alors cette perle tombera sur lui et tombera sous le poids de la mort. Ce dragon est très difficile à voir et encore plus à photographier.



Salle de l'harmonie centrale (Jonheedian) (4)

C'est un petit bâtiment avec un toit en forme de pyramide. Cette pièce servait au reste de l'empereur et s'habillait avant les cérémonies. À l'intérieur aussi, il y a un trône, mais beaucoup plus modeste que le trône de l'harmonie suprême. La salle était souvent utilisée comme lieu de conversation de l'empereur avec les ministres et généraux approchés.

Les inscriptions près du trône se lisent comme suit: «Le chemin du ciel est profond et mystérieux, mais la voie de l’humanité est compliquée. Ce n'est que si vous établissez un plan précis et unifié et que vous le suivez que vous pouvez bien gouverner le pays. " Ces mots ont laissé l'empereur Qianlong de la dynastie Qing. Il savait de quoi il parlait, car il dirigeait le pays pendant 60 ans.

Salle de l'harmonie préservée (Baohedian) (5)

Ceci est le dernier bâtiment du "palais extérieur" - la partie travaillante de la Cité Interdite. Après cela, vous entrerez dans le "palais intérieur" - la résidence de l'empereur et de sa famille.

La salle de l'harmonie préservée avait de nombreuses fonctions. Pendant la dynastie Qing, il servait le plus souvent de salle de banquet. À l'époque des Ming, il servait de lieu de préparation à l'impératrice et aux princes pour les cérémonies.

En apparence, il est similaire au Hall of Supreme Harmony, mais de taille plus petite. À l'intérieur aussi, il y a un trône impérial et aussi plus petit.

Toutes ces trois salles reposent sur une base unique de trois niveaux. Si, pendant votre visite à la Cité Interdite, il pleut, alors ne soyez pas immédiatement contrarié. C'est une bonne occasion de regarder le système de drainage incroyable. Les touristes remarquent les têtes de pierre d'un dragon à la base, et il semble que ce soit juste une décoration, mais ce sont les sorties de tuyaux qui font descendre l'eau. Au total, il y a 1412 têtes de dragon.

Porte de la Pureté Céleste (Ciancinmen) (6)

Ces portes divisent les parties intérieures et extérieures du palais. Ils ne suscitent pas beaucoup d'intérêt parmi les touristes, car ils représentent une petite copie de la Porte de l'harmonie céleste.

L'intérêt est une autre paire de lions en bronze, mais déjà dorée. Leur principale caractéristique est que leurs oreilles sont omises, et ce sont les seuls de ces lions dans la Cité Interdite. Pourquoi sont-ils exactement comme ça? Un mystère que les historiens n'ont pas trouvé d'explication.

Beaucoup de touristes reconnaissent ces lions comme les plus beaux et nous sommes d’accord avec cette opinion. N'oubliez pas de prendre des photos avec eux.

Les fonctionnaires n'étaient pas autorisés à pénétrer dans le palais intérieur, et cet endroit s'est avéré être le plus proche, où l'on pouvait apprendre à connaître l'empereur. Certains empereurs ont économisé leur temps, rencontrant des ministres et des commandants ici même.


Palais de la Pureté Céleste (Ciancingon) (7)

Ce bâtiment servait de résidence principale aux empereurs, même si certains dirigeants préféraient le Mind Improvement Hall situé à proximité. Il y a aussi un trône et la salle était parfois utilisée à des fins cérémonielles.

Le plus intéressant est au-dessus du trône. Vous voyez, il y a quatre hiéroglyphes qui se lisent: "ouvert et honnête". Cette tablette a joué un rôle très important et nous en parlerons en détail.

Le principe de la succession en Chine était assez simple: l'empereur suivant était le fils aîné de l'empereur actuel de l'impératrice. Ce système a très souvent conduit à des résultats désastreux, rappelez-vous au moins une histoire avec le constructeur de la Cité Interdite par l'empereur Yongle. Un héritier faible est une menace pour la guerre civile. Un héritier faible est un désastre pour le pays.

Peu à peu en Chine, est allé à l'héritage par testament. Ce système a échoué, car la volonté pourrait être truquée. Le cinquième empereur de la dynastie Qing, nommé Yongzheng, a changé cette pratique. Il a décidé que désormais l'héritier est choisi par l'empereur, et cela peut être son fils de n'importe quelle concubine, pas nécessairement de l'impératrice.

L'empereur a écrit deux exemplaires du testament. Le premier portait toujours avec lui, et le second était placé directement sous ce signe. Après la mort de la règle, les deux copies ont été ouvertes et si les noms qui y figurent coïncidaient, le testament était alors considéré comme réel.

Salle de l'Unité et de la Paix (Jiaotaidan) (8)

La salle de l'unité était destinée au processus d '"unification" de l'empereur avec l'impératrice ou les concubines. Au fait, un très bon mot et pas du tout vulgaire. L'expression "Jiao Tai" est traduite par "Union de la Terre et du Ciel". L'empereur est le fils du ciel. L'impératrice symbolise la terre, car la terre est associée à la fertilité et à l'apparition de la progéniture.

Cependant, ce bâtiment avait d'autres fonctions. À différents moments, des vacances ont eu lieu ici, des emblèmes impériaux ont été conservés et des cérémonies ont été organisées.


Salle du calme terrestre (Kuningon) (9)

Ce bâtiment a été conçu par les constructeurs de la Cité Interdite comme résidence de l'impératrice. Pendant la dynastie des Ming, c'était le cas. Plus tard, les empereurs Qing ont arrangé une place ici pour "l'unité", on ne sait pas ce qu'ils n'ont pas aimé la salle de l'unité. On peut maintenant voir les salles de mariage, mais elles sont séparées des touristes par le verre.

Une partie de la salle des empereurs Qing s'est adaptée pour sacrifier leurs dieux. Probablement, cette phrase n'est pas entièrement comprise par les lecteurs, par conséquent, donnons une explication.

Les empereurs de la dynastie Qing n'étaient pas chinois, ils étaient mandchous. Les habitants des Mandchous vivaient dans le nord-est de la Chine. En 1644, leur armée entra en Chine et prit l'assaut de Pékin. Ils fondèrent une nouvelle dynastie. Les gens des Mandchous ont maintenu leurs croyances dans leurs dieux. Bien sûr, les empereurs Qing ne voulaient pas faire la publicité de leurs préférences religieuses et essayaient de cacher ces cérémonies «loin des regards indiscrets». La salle de la tranquillité terrestre s'est avérée être un endroit très pratique pour cela.

À côté de la salle de la tranquillité terrestre se trouve l’entrée d’un grand jardin.

Nous vous recommandons également de lire notre autre article " Inside the Forbidden City ". Vous y trouverez encore plus d'informations sur les halls et les portes du palais.

Le jardin impérial (10)

Lisez notre article "Le jardin impérial dans la cité interdite ".

Autres bâtiments intéressants dans la Cité Interdite

Comme nous l'avons déjà dit, 95% des touristes ne voient que les bâtiments de l'axe principal, mais nous aimerions recommander des pavillons plus intéressants.

Salle de perfection de la raison (11)

Une fois entré à l'intérieur du palais, juste avant le Palais de la Pureté Céleste, vous devez tourner à gauche. Voici la salle de la perfection de l'esprit, qui a servi de résidence à certains des empereurs de la dynastie Qing. L'empereur Yongzheng a déménagé ici en premier.

Pour les empereurs actifs de Qing, cet endroit était plus pratique pour le travail. La salle est divisée en deux parties. La partie sud est pour le travail, la partie nord est pour le repos. Sous le règne de l'empereur Kangxi, même un four en porcelaine a été installé ici. L'empereur Kangxi était très attaché à cet artisanat, il fabriquait des produits en porcelaine dans cette salle et était un innovateur de l'industrie.

C'est une occasion unique pour les touristes de voir la vie des empereurs chinois, car les visiteurs ne sont pas autorisés à entrer dans la salle de propreté céleste et cette salle est ouverte à la visite. Dans le Hall of Perfection of Reason, le dirigeant avait quatre lits et il dormait sur eux alternativement pour confondre les tueurs potentiels.

Au sud de là se trouvent la cuisine impériale, parfois ouverte aux touristes, essayez de regarder, peut-être aurez-vous de la chance.

Six palais de l'ouest et six palais de l'est (12) (les féministes préfèrent ne pas lire)

De chaque côté des trois bâtiments de la partie intérieure du palais se trouvent 12 salles de 6 de chaque côté. Ils ont servi de résidence aux concubines de l'empereur. Ces salles sont disposées sous la forme du symbole Kun, associé au principe féminin. Une fois que nous avons parlé de ces salles, parlons davantage de la vie personnelle des empereurs de Chine.

Techniquement, le nombre de concubines de l'empereur était illimité. Le détenteur du record du nombre de concubines était l'empereur Kangxi de la dynastie Qing. Le nombre de concubines de Kangxi n'est pas exactement établi et les chiffres varient de 60 à 80. Les historiens chinois adhèrent au chiffre de 79. Même les douze de ses salles pendant son règne ne suffisaient pas à accueillir tout le monde.

Les concubines impériales avaient leurs rangs et leur table de rang. La principale était l'impératrice, la deuxième concubine le titre de «femme précieuse de l'empereur», puis les deux femmes portaient le titre de «précieuse concubine», quatre le titre de «concubine impériale» et six «concubines impériales du troisième rang».

Et il y avait "des dames dignes", "des dames dans l'accomplissement des devoirs" et "des filles du palais" - ce sont les trois plus bas statut dans le harem impérial. Le nombre de ces concubines était illimité, si seulement toutes se situaient dans la Cité Interdite.

Les concubines ont gagné en grade pour quelque mérite que ce soit, elles avaient leur propre «carrière». Cette gradation de 8 étapes est apparue dans la dynastie Qing, et pendant le Ming, c'était encore plus: 12 étapes.

À la fin du dîner, les concubines ont été construites avant l’empereur et des tablettes en bois portant des noms ont été disposées sur la table. L'empereur a regardé et a choisi celui avec lequel il veut passer la nuit. Le choix a été fait à l'aide d'un signe, pas d'une voix. La concubine choisie fut plus tard informée de sa chance aujourd'hui et le soir, elle fut escortée à l'empereur. Naturellement, l'expression «je suis fatigué aujourd'hui» ou «ma tête me fait mal» n'a pas été acceptée ici. Le processus de conception et de procréation n'était pas perçu comme une vie de famille, mais comme un service public.

Ces 12 palais sont de petite taille, le nom "palaces" dans ce cas conditionnel. Les touristes peuvent être et les voir, dans certains vous pouvez regarder. Cet endroit semble très calme et paisible, bien qu'ici il y ait des intrigues, et de sérieuses passions ont bouilli. Rappelez au moins une histoire avec l'empereur Zhu Jiansheng.

L'empereur Zhu Jianshen de la dynastie des Ming (photo de droite) n'était pas intéressé par les affaires publiques, les eunuques ont gouverné son nom. Sa principale passion était les femmes. Il n'avait pas beaucoup de concubines - une vingtaine, mais il aimait aller chercher l'amour de la joie en dehors de la Cité Interdite.

À l'âge de 29 ans, il s'est avéré qu'il n'avait pas d'enfants. D'accord, c'est un fait paradoxal, compte tenu de son passe-temps. L'Empereur était très triste à ce sujet et l'un des eunuques nommé Jianmin lui a dit la vérité. Il s'est avéré que le favori de l'empereur nommé Wanguifei avait un grand pouvoir dans le harem et avait très peur de la perdre. Elle a forcé toutes les concubines à faire des avortements.

L'eunuque a également dit qu'une des maîtresses de l'empereur à l'extérieur de la Cité Interdite avait donné naissance à son fils il y a 5 ans. L'empereur s'est précipité pour trouver cet enfant. L'enfant a été retrouvé, mais la concubine Wangguifei a réussi à "survivre à la lumière" de sa mère. Eunuch Jianmin fut bientôt retrouvé mort. Seul le garçon a survécu et c'est ce garçon qui est devenu le prochain empereur de Chine. Bien sûr, après le retrait de la concubine de Wanguifei, les affaires relatives à la procréation ont été réglées, l’empereur a eu 12 autres fils et 6 filles.

Pour cette histoire, vous pouvez tourner la série. Cependant, il a déjà été filmé et diffusé sur la chaîne TVB à Hong Kong. Nous ne l'avons pas encore traduit en russe, nous attendons.

Pavillon Pluie et Fleur (13)

C'est le seul édifice religieux de la Cité Interdite. C'est un temple bouddhiste tibétain. Il a été construit pour améliorer les relations avec le Tibet et la Mongolie et renforcer l'unité du pays. C'est ouvert à visiter, à voir intéressant.

Palais de la paix et de la longévité (14)

Cet endroit est associé à l'empereur Canglong, le sixième souverain de la dynastie Qin. Au couronnement, il a juré que si le Ciel lui accordait un long règne, il ne gouvernerait pas plus longtemps que son célèbre grand-père, l'empereur Kangxi. Rappelons que Kangxi a régné 61 ans.

Le ciel a vraiment donné à Canglong un très long règne et il a tenu sa promesse. À la soixantième année du règne, il a abdiqué - un cas unique. Pour lui, résidence spécialement préparée, où il pourrait vivre les années restantes. C'est le palais de la paix et de la longévité.

Le palais de la paix et de la longévité a été reconstruit. Cette mise à jour a été dépensée en une quantité record de 1,3 million de taels en argent. C'est 52 tonnes d'argent!

Le Palais de la paix et de la longévité est une cité interdite en miniature. Le bâtiment avant est pour le travail et le dos est pour le reste de l'empereur âgé. Devant l'entrée se trouvent des lions en bronze doré - mini copies des principaux lions près des portes de l'harmonie suprême.

L'empereur Canglong n'a pas vécu ici un seul jour, il est resté vivre dans la salle de perfection de la raison. Et le Palais de la Paix et de la Longévité est resté vide et très bien conservé. Nous recommandons de voir ce que l'on peut construire pour 52 tonnes d'argent.

Conclusion

Les autres endroits de la Cité Interdite ne seront pas décrits. Vous pouvez vous promener et voir quelques parcs, pavillons et même une scène pour mettre en scène les spectacles de l’ opéra de Beijing .

Faites une bonne visite de la Cité Interdite et lisez nos autres articles sur la Chine ( liens ci-dessous ).


Lisez à propos de la Chine sur notre site web

TOP-5 NOS ARTICLES À PROPOS DE LA CHINE


La grande muraille de chine

Cité Interdite

Armée de terre cuite

Visa pour la Chine

Nouvel an chinois


TOURISTES SUR LA CHINE


Conseils pour les touristes en Chine


LE PLUS IMPORTANT POUR LES TOURISTES


Que ne pas faire en Chine à un touriste

"Divorces" de touristes en Chine

Que prendre en Chine avec vous?

Que peut et ne peut pas être importé en Chine

La barrière de la langue - comment parler en Chine

Caractères chinois pour les touristes

Recherche de tour en Chine


INFORMATIONS GÉNÉRALES SUR LE PAYS


Pays Chine - informations, faits intéressants, chiffres et fables

Ce qui est intéressant pour les touristes en Chine

Ce qui est surprenant en Chine et ce qui ne l'est pas

5 choses qui choquent les touristes

Les 10 plus célèbres chinois

Chinois et Opéra de Pékin


UTILE DE SAVOIR SUR LA CHINE AUX TOURISTES


Combien de temps pour voler en Chine

Quelles prises électriques en Chine

Internet en Chine - à quoi le touriste doit-il se préparer?

Comment faire des appels à bas prix depuis la Chine

Des pourboires en Chine et une loterie


RÈGLES DE VISAS ET D'IMMIGRATION


Visa pour la Chine - coût et inscription

Comment lire un visa pour la Chine et des timbres

Comment remplir une carte d'immigration


TOUT SUR L'ARGENT ET TRATES


L'argent en Chine est la monnaie du « yuan chinois »

Comment et où est-il rentable de changer de monnaie en Chine

Combien d'argent à prendre avec vous

Quoi apporter de Chine - souvenirs et cadeaux

Comment négocier avec les commerçants chinois

Que peut et ne peut pas être exporté de Chine


TRANSPORT


Comment se rendre de l'aéroport de Pékin à la ville

Métro de Pékin - règles, carte et schéma

Instructions: comment acheter un billet pour le métro de Beijing

Comment se rendre de l'aéroport de Shanghai à la ville

Shanghai Metro - plan, carte, prix et billets

Trains à grande vitesse et chemins de fer

Taxi en Chine


VILLES DE CHINE


Pékin

Hôtels à Pékin

Sites de Pékin

Shanghai

Hôtels à Shanghai

Attractions de Shanghai

L'île de Hainan

Sanya Resort

Attractions de l'île de Hainan


CUISINE DE CUISINE ET CULTURE DE LA CONSOMMATION


Que mangent les Chinois? Tout sur les bâtons chinois

Bateau à vapeur en bambou chinois

Alcool en Chine - boissons traditionnelles

Cigarettes et tabac - prix et règles

En Chine aussi, il y a McDonald's


PLATS CHINOIS INTÉRESSANTS


Canard à Pékin - comment l'utiliser

Dope - un plat traditionnel du Hubei

Nouilles sèches Hubei

Cuisine chinoise exotique: canard de Wuhan

Porc à la sauce aigre-douce

Dessert de Chine №1 - fruit au caramel

ATTRACTIONS


Attractions de Chine


LE GRAND MUR CHINOIS


La grande muraille de Chine - faits et chiffres

Excursion ou vous-même?

Un voyage indépendant à Badaling

Sur la photo du mur et de la galerie

Terrain Mutianyu


BANG TOWN (PALACE GUGUN)


Cité Interdite - faits, chiffres et histoire

Comment se rendre à la Cité Interdite

Dans la Cité Interdite et la photo de la galerie

Le jardin impérial de la cité interdite


QUE VOIR A BEIJING


Excursions à Pékin

Temple du Ciel à Pékin

Zoo de Pékin

Oceanarium de Pékin

Tombes des empereurs de la dynastie Ming

Le Palais Souterrain (Dinlin)

Palais impérial d'été


BEIJING - ACHAT


Zone commerciale de Sidan

Le marché du thé chinois Malindao

Food Market Wangfujing à Beijing

Yabaolu - un marché où ils parlent russe


BEIJING - AU SQUARE TIANYANMEN


Place Tiananmen à Pékin

Mausolée de Mao Zedong

Musée national de Chine

Congrès de la Chambre des peuples de la République populaire de Chine

Cérémonie de levée du drapeau chinois


SHANGHAI EST LA VIEILLE VILLE


Yu Yuian Garden (Joy Garden) à Shanghai

Le Bund ou Bund

Nankin Street (ou Shanghai Arbat)

Temple du Bouddha de Jade

Musée d'art ancien de Shanghai


SHANGHAI - DISTRICT PUDUN


District de Pudong à Shanghai et ses gratte-ciel

Tour de télévision La Perle de l'Est

Tour de gratte-ciel de Jin Mao (tour Jin Mao)

Centre financier mondial de Shanghai

Gratte-ciel 'Tour de Shanghai'

Oceanarium à Shanghai


ATTRACTIONS DE LA VILLE D'UHAHAN


Zoo de Wuhan

Tour de grue jaune

Temple bouddhiste de Guiyang

Musée de la province du Hubei, la tombe de Marquis I


VUES DE LA VILLE SIAN


Armée de terre cuite

Tombe de l'empereur Qin Shihuandi

Grande pagode de l'oie sauvage


Matériaux supplémentaires


Articles non inclus dans le cycle principal


Avez-vous une question?

Voulez-vous exprimer votre opinion?

Voulez-vous ajouter quelque chose?

Laisser un commentaire


Olga

J'ai aimé cet article très intéressant était d'apprendre sur la Cité Interdite.
Dmitry

Bien joué! tout est populaire et concis !!!

Votre nom

Votre commentaire



Tous droits réservés. 2015-2018 feedback: info@chinainfoguide.info